assurance cancer

Obtenir une assurance-vie après un diagnostic de cancer ?

Assurance-vie et cancer : Que faut-il savoir ?

Dans le monde, aujourd’hui, de plus en plus de personne sont touchées par des maladies graves.
Le cancer est malheureusement l’une de ces maladies imprévisibles. Les prévisions de la Société Canadienne du Cancer estiment que deux Canadiens sur cinq seront atteints d’un cancer au cours de leur vie.

En plus de causer des dommages personnels souvent irréversibles tant sur le plan physique qu’émotionnel, le cancer est considéré par les compagnies d’assurance comme un risque. L’assurance-vie peut être utile à beaucoup d’égard, avoir de la difficulté à s’assurer peut entraîner des conséquences financières et peut venir menacer la sécurité financière de votre famille. 

Est-il possible de souscrire une assurance après un diagnostic de cancer ?

Est-il possible de souscrire une assurance contre le cancer ?

Voici notre guide pour tout savoir sur l’assurance-vie et le cancer et vous aider afin de vous protéger du mieux possible.

Difficulté de s’assurer après un cancer

Bien que les progrès scientifiques aient largement permis d’augmenter l’espérance de vie des patients atteints d’un cancer, la maladie reste coûteuse.
Viennent s’ajouter aux frais médicaux, un problème d’assurabilité. En effet, un client en rémission est plus à risque. L’obtention d’une assurance ou d’un prêt est donc plus difficile et son coût est bien plus élevé que pour le reste de la population.

Comment cela se fait-il ?

Les assureurs réfléchissent toujours en termes de sécurité, ainsi même si vous êtes actuellement en rémission, vous représentez un risque supérieur à la moyenne.
La majorité des assureurs refusent alors les dossiers des personnes après un cancer, ou alors demande en échange le paiement d’une prime bien plus élevée.
Que vous soyez totalement en rémission et que votre oncologue le garantisse n’y changera rien, vous avez eu un cancer et représentez donc bel et bien un risque plus élevé qu’une personne saine qui n’a pas contracté de maladie.

Êtes-vous assurable après un diagnostic d’un cancer ?

La réponse facile est oui. En fait, aujourd’hui, presque toutes les conditions médicales sont assurables. Mais à quel prix ?

La bonne nouvelle, c’est qu’il n’est pas impossible d’obtenir un très bon prix après un diagnostic d’un cancer. Le plus grand facteur c’est le nombre d’année passée depuis les derniers traitements.

Derniers traitements il y a moins de 3 ans

La réponse facile est oui. En fait, aujourd’hui, presque toutes les conditions médicales sont assurables. Mais à quel prix ?

Si les derniers traitements ont été effectués il y a moins de 3 ans, vous risquez de payer relativement cher. Certes, plus chère que si votre dernier traitement a été fait il y a plus de 10 ans.

Derniers traitements entre 3 et 5 ans

Si les derniers traitements ont été effectués il y a plus de 3 ans, mais moins de 5 ans, votre prix risque d’être beaucoup plus intéressant ! En fait, après 3 ans, les prix sont pratiquement les mêmes qu’une personne qui n’a jamais eu de cancer. La seule différence, c’est un délai d’attente de deux ans.

Délais d’attente de 2 ans

Lorsque nous avons une condition médical préexistante, par exemple, un diagnostic et des traitements pour le cancer, il se peut que l’assureur demande un délai de 2 ans avant d’être pleinement assuré. Le but étant de réduire le risque de l’assureur pour ainsi rendre ce type d’assurance abordable.

Voici un exemple de cette clause :

Si un décès naturel (non accidentel) survient pendant les deux premières années du contrat, la prestation de décès versée correspond à un montant équivalant à l’ensemble des primes payées, accumulées à un taux d’intérêt annuel simple de 3 %. Après le délai de deux ans, le capital-décès est payable en entier sans égard à la cause du décès. Si le décès est accidentel, le plein capital assuré est versé au décès

Pourquoi une clause de 2 ans ?

Vous savez probablement que le prix d’une assurance est déterminé en fonction du risque que l’assureur prend. Plus le risque est élevé, plus la prime sera élevée. Si l’assureur n’incluait pas le délai de 2 ans, son risque serait beaucoup plus élevé et ce genre de produits serait tout simplement hors de prix.

Derniers traitements il y a plus de 5 ans

Félicitation, vous êtes assurable à un prix très compétitif et sans délais d’attente de 2 ans !

Par contre, ce n’est pas toutes les compagnies qui offrent un produit très abordable après 5 ans. Nous vous conseillons fortement de faire affaire avec un conseiller d’expérience.

Nos solutions

Quoi qu’il en soit, un diagnostic de cancer a un impact fort sur l’admissibilité à une protection quelle qu’elle soit. Heureusement, certains assureurs proposent tout de même des solutions.
À la suite d’une maladie grave comme un cancer, il est primordial d’être bien entouré et de se renseigner sur les tarifs des divers assureurs avant de souscrire à quoi que ce soit.

Pour faire accepter son dossier, il ne faut surtout jamais mentir à son assureur, car cela peut entraîner de lourdes procédures judiciaires. Ainsi, il est bon d’être honnête sur la gravité de sa maladie passée, ainsi que sur ses habitudes de vie. Être encadré par des conseillers peut aider à la constitution d’un dossier fiable, honnête et qui se concentre sur les informations les plus utiles. Un dossier bien constitué pourra alors bénéficier d’une surprime moins importante qu’initialement.
Comme les traitements contre les cancers sont de mieux en mieux perfectionnés, les assureurs peuvent aujourd’hui vous protéger.
En revanche, selon votre type de cancer et la date du diagnostic, le prix de la protection et le montant d’indemnité ne sera pas le même.

Voici une liste des conditions médicales assurable en 2022

Couvrir le cancer, quelle assurance choisir ?

Lorsque l’on est malade, les frais sont élevés et s’ajoutent à la perte de revenu logique lorsque l’on arrête de travailler. Il est nécessaire d’y penser en amont, lorsque vous êtes encore en bonne santé et que ces problématiques vous semblent trop éloignées.

De nouveaux types d’assurance sans examen médical voient le jour sur le marché afin d’aider ces personnes et de ne pas les pénaliser trop lourdement. Ces nouvelles assurances vie sont proposées à des prix très compétitifs et rapidement. N’hésitez pas à vous pencher sur le sujet de l’assurance-vie sans exigence médicale et à émission simplifiée pour répondre à vos besoins financiers sans tracas, à des taux abordables.

Assurance maladies graves

Pour protéger ses finances des conséquences du cancer, l’assurance maladies graves existe.
Elle permet à ceux qui y ont souscrit, de garantir un équilibre lorsque vous ne travaillez plus pour cause de maladies graves.

L’assurance maladies graves couvre un grand nombre de maladies comme les crises cardiaques ou encore les AVC. Néanmoins, au Canada, environ 68 % des indemnités versées dans le cadre d’une assurance maladies graves sont versées pour des cas de cancer.
Son fonctionnement est assez conventionnel. De la même manière que pour bon nombre d’assurances, vous payez des primes tant que vous êtes en santé. Lorsqu’un drame survient et que vous tombez malade, vous percevez une indemnité forfaitaire non imposable comme convenu dans le cadre de votre contrat.
Le montant de votre indemnité dépend évidemment du montant de vos primes mensuelles et de ce qu’il a été convenu.

Un délai de 30 jours court entre la date de diagnostic du cancer et le versement de cette indemnité forfaitaire. Elle peut être utilisée à n’importe quel moment après le diagnostic. La décision d’utilisation de cette prime ne dépend que de vous, elle est utilisable à votre bon vouloir. Qu’il s’agisse des frais médicaux, de l’emploi d’une aide à domicile ou encore de l’aménagement plus adapté de votre domicile, tout est possible.

Le but de l’assurance maladies graves et de vous encadrer et de vous soutenir pendant votre rétablissement. Un cancer est déjà une difficulté, si votre assurance peut vous épargner les tracas et les soucis causés par les problèmes financiers, c’est déjà une bonne chose.

Assurance cancer

Le cancer est la plus grande cause de décès au Canada actuellement avec près de 30 % des décès survenus. Bien qu’il soit impossible de se prémunir contre les probabilités et les accidents de la vie, il est possible d’en anticiper les effets négatifs.

Ainsi, il est possible dès l’âge de 14 ans de se protéger contre un diagnostic de cancer. Cette assurance vous permettra alors de conserver votre stabilité financière, de couvrir vos frais de convalescence et viendra également compenser votre perte de revenu au cours de la période. Bien évidemment, le montant de la protection et les différentes options sont à discuter avec votre conseiller.

Il est possible de convenir d’une option avec remboursement des primes dans le cas où un cancer ne vous serait pas diagnostiqué. Cette couverture est généralement envisagée par les personnes souhaitant se couvrir d’un risque tout en minimisant les coûts de leur assurance. Une couverture avec remboursement des primes est toujours valable sur une période donnée et non à vie.
Il convient d’en discuter avec un expert afin de comprendre et de choisir l’option la plus adéquate.

En 2 minutes seulement

Obtenez une soumission d'assurance sans examen

Illustration vectorielle d'un homme assis confortablement, naviguant sur son ordinateur pour obtenir une soumission d'assurance-vie

Plus d'articles

Femme souriante ayant souscrit une assurance vie permanente payable en 20 ans

Assurance vie Payable en 20 ans

Assurance vie permanente payable en 20 ans : Un guide complet Assurer sa tranquillité d’esprit sans pour autant être astreint à des paiements perpétuels, c’est

assurance vie prix moyen au Québec : découvrez les coûts moyens

Assurance vie Prix Moyen 2024

Étude de cas : Assurance Vie Prix moyen au Québec en 2023 L’assurance vie est un sujet qui concerne tout le monde, peu importe l’âge,