Crémation ou incinération - Quelle est la différence ?

Crémation ou incinération - Quelle est la différence ?

On les confond souvent, car ils se ressemblent, mais sont différents. L’incinération serait un abus de langage, parce que cela est utilisé pour les objets qui ne peuvent pas être recyclés et est un procédé de gestion des ordures. Tandis que la crémation est un procédé funéraire et utilisée pour les corps humains et dans l’organisation des obsèques.

Le processus de Crémation consiste à brûler le corps d’une personne décédée dans un four dans un crématorium. L’incinération est une méthode de traitement utilisée pour traiter les déchets (incinération des ordures). Elle consiste à brûler les déchets dans un incinérateur (ou une déchèterie). Par conséquent, parler de la crémation d’un être humain serait inapproprié, même si de nombreuses personnes le pensent à tort. Chaque année, la crémation devient une forme de funérailles de plus en plus répandue.

Que se passe-t-il pendant une crémation ?

Un crématorium est l’endroit où les corps sont brûlés et prises en charge. Le corps du défunt est placé dans un four dont la température atteint 930 degrés. Après avoir été recueillis et placés dans une urne choisie par la famille, les restes incinérés sont enterrés en mer. Vous pouvez conserver les cendres dans un monument funéraire appelé columbarium ou dans un caveau familial. La famille peut disperser les cendres dans la nature ou en mer. Depuis la loi du 25 mars 2009, certaines règles doivent être respectées : les cendres ne peuvent pas être dispersées dans les jardins ou les parcs, mais peuvent être placées dans les cimetières. Vous devez déclarer la dispersion à l’autorité locale. Le maire peut interdire l’incinération des corps dans certaines circonstances, par exemple s’ils ont été trouvés morts à cause d’une maladie hautement contagieuse ou d’une enquête de police en cours.

L’incinération : Qu’est-ce que c’est ?

L’incinération est une méthode de traitement des déchets. Nous ne les enterrons pas, mais nous les brûlons ! Selon le type de déchets à brûler, différentes technologies sont utilisées et les températures auxquelles elles fonctionnent peuvent varier. Par conséquent, il y a toujours des émissions de différents types. L’incinération produit de l’énergie qui peut être utilisée pour produire de l’électricité et de la chaleur. Les résidus de déchets peuvent être utilisés comme matériaux de construction. L’incinération n’est pas une solution miraculeuse pour la gestion des déchets, car elle est une source importante de pollution atmosphérique. 

Qu’est-ce que l’inhumation ?

L’inhumation est le choix de la plupart des Canadiens et consiste à enterrer le corps d’une personne décédée dans une tombe, dans une crypte ou dans un lot de sépulture. Elle peut également être utilisée pour les restes incinérés lorsqu’une urne est enterrée dans le sol d’un cimetière. 

C’est le préféré de l’Église catholique. C’est la seule solution acceptable dans les religions islamique et juive, qui ont une approche sacrée du corps humain et de son intégrité. C’est aussi le cas chez certains protestants (adventistes et presbytériens) et orthodoxes.

 

La crémation est un excellent choix pour vos funérailles.

Mettons de côté le débat sur la terminologie, y a-t-il des avantages à la crémation par rapport à l’inhumation ? La crémation présente plusieurs avantages qui peuvent vous aider à vous décider !

Lorsque vous planifiez des funérailles au Québec en 2022, pensez à tous ces avantages de la crémation !

Une option moins chère.

Une meilleure solution environnementale.

Simplifie le processus d’organisation des funérailles

Cimetières en nombre de plus en plus limité

Pour la solution la plus simple, la moins chère et la plus rapide, la crémation est de loin le meilleur choix entre la crémation et l’inhumation.

Qu’adviendra-t-il de vos cendres après votre décès et quelle est la destination des cendres ?

Même si le corps a été réduit en cendres, son intégrité est légalement protégée. Pour éviter de disperser les restes dans des lieux inappropriés et prévenir les abus, la loi fixe les règles de dispersion des cendres, en les limitant à trois lieux principaux, où elles doivent toujours respecter l’intégrité et la dignité de la personne décédée.

Vous pouvez disperser les cendres d’un être cher décédé de différentes manières.

La destination des cendres peut être : 

-Le domicile d’un être cher : Vous pouvez conserver une urne contenant les cendres au domicile d’un être cher, qu’il s’agisse d’un membre de la famille, d’un ami ou d’une autre connaissance. Vous devez toujours prévoir qui gardera les cendres après votre décès afin d’éviter toute mauvaise surprise.

-Un columbarium : Un lieu appelé « columbium », généralement situé près d’un cimetière, est un endroit où plusieurs urnes sont conservées dans des niches en verre. Comme pour une concession dans un cimetière, il est possible d’acheter une niche dans un columbarium pour qu’une urne y repose pendant plusieurs années.

-Crémation : Le choix de la crémation ne signifie pas que vous ne pourrez pas enterrer les cendres de votre proche. Enterrer l’urne contenant les restes d’une personne décédée est toujours possible. Toutefois, cela signifie qu’il faut acheter la même concession durant une certaine période.

Il n’est pas illégal de disperser les cendres d’une personne décédée. Oui, mais certaines choses ne sont pas autorisées… Vous ne devez rien disperser près d’un cimetière ou d’un endroit où des gens peuvent être enterrés. Et vous devez éviter les lieux publics. En dehors de ces quelques restrictions, la dispersion des cendres est toujours autorisée si tel était le souhait du défunt.

Après la crémation, comment planifier l’endroit où vos restes seront conservés ? Pour choisir l’emplacement parmi les trois principales options, vous devez d’abord conclure un contrat qui prévoit et couvre le coût de l’emplacement. Si vous souhaitez pouvoir disperser les cendres de votre proche en mer, vous devrez prendre des dispositions pour qu’elles soient dispersées avant son décès.

Pourquoi choisir entre l’inhumation et l’exposition ?

Il est indéniable que la crémation présente des avantages. L’enterrement ne signifie pas nécessairement qu’il n’y a pas de bénéfices associés. En effet, les rites funéraires de l’inhumation sont une tradition très ancienne qui fait partie intégrante de la culture québécoise depuis des siècles. Vous devriez leur dire pourquoi ils devraient vous enterrer et vous voir au Québec en 2022.

Il permet une plus grande exposition du corps. Cet avantage est principalement ressenti par les membres de la famille. Les conseillers funéraires affirment que le fait de voir leurs proches couchés dans leur cercueil les aide à accepter le décès et à avancer dans le processus de deuil. Cela peut être difficile à accepter au début, mais c’est une bénédiction déguisée et cela justifie la nécessité d’une publicité avant l’enterrement.

Il offre une dernière scène paisible. L’embaumement à des fins de conservation est un art beaucoup plus subtil qu’on ne le pense. L’objectif est de créer une image qui représente bien la personne.

La crémation n’offre pas les services que propose l’inhumation. Il est toujours bon de penser à l’avenir lorsque l’on planifie ses rites funéraires, alors pourquoi ne pas envisager l’inhumation ?

 

Qu’est-ce qui est le moins cher : la crémation ou l’inhumation au Québec en 2022 ?

Pour déterminer le prix exact de la crémation et de l’inhumation, il faut tenir compte de l’ensemble des coûts liés à ces procédures. Il y a de nombreux éléments à prendre en compte lors du choix d’un lieu de sépulture, notamment les cercueils, les urnes, etc.

Crémation et urne : Environ 1 500 $.

Cercueil : 1000 – 5000$

Embaumement : 500$-1000$ 

Pierre tombale/monument funéraire : environ 1500$

Les prestataires de services funéraires offrent différents niveaux de service en fonction de leur niveau d’expérience et d’expertise. Les enterrements et les crémations ne font pas non plus exception à la règle ! Si vous choisissez une urne ou un cercueil de haute qualité, le prix sera évidemment revu à la hausse ; toutefois, les prix des sites d’enterrement haut de gamme peuvent varier à la hausse ou à la baisse.

 À Lire : Pourquoi choisir une assurance frais funéraire ? 

Inhumation vs. Crémation Quelle méthode est la plus écologique ?

Les fibres écologiques suivent de nombreuses personnes jusqu’à leur dernière demeure. Elle a des répercussions sur la façon dont les services funéraires sont planifiés, mais aussi sur les choix que font les gens quant à l’endroit où ils veulent être enterrés. Cependant, la question se pose de savoir quelle méthode est la plus respectueuse de l’environnement : la crémation ou l’inhumation.

 

Il semble que la crémation soit considérée comme plus respectueuse de l’environnement que l’inhumation, car elle évite d’utiliser des produits chimiques toxiques pour conserver les corps. Cependant, la crémation n’est pas une solution idéale parce que la combustion elle-même crée des quantités importantes de gaz à effet de serre (GES).

Pouvons-nous rendre l’un de ces processus plus écologique ? Vous pouvez toujours disperser les cendres dans un endroit autorisé au lieu de les enterrer, limitant ainsi la perturbation de l’écosystème du sol. Vous pouvez choisir une urne parmi plusieurs options, notamment des urnes biodégradables ou un arbre de vie avec les cendres.

Limiter l’embaumement en utilisant des conservateurs naturels réduit la contamination des sols. Toutefois, vous devez prévoir que les frais funéraires seront plus élevés si vous choisissez cette option, car elle complique la manipulation du corps.

Un cercueil écologique et biodégradable est une autre option écologique !

À lire : 6 bonnes raisons de se procurer une assurance frais funéraire

Assurance frais funéraire ou pré-arrangement funéraire ? Quelle option choisir ?

La dernière chose que nous voulons après notre décès, c’est d’imposer à ses proches des dépenses imprévues qui auraient pu être évitées.

En moyenne, les funérailles au Québec coûtent 5700$ plus taxes, selon un sondage mené par la Corporation des thanatologues du Québec (CTQ) auprès de ses quelque 115 membres. Au Canada, une personne sur deux n’a pas de testament. Si c’est votre cas, vous pouvez ajouter des frais juridiques au décès entre 1000$ et 2000$.

Lorsqu’on fait des pré-arrangements avec un salon ou une coopérative, on doit payer les frais du salon en avance. Avec une assurance frais funéraire, vous n’avez qu’à payer une prime mensuelle. Cette prime correspond à une fraction du coût. Peu importe l’âge du décès, le plein capital assuré est versé aux bénéficiaires.  

Lorsqu’on fait des pré-arrangements, ce sont seulement les frais funéraires qui sont couverts. Avec l’assurance frais funéraire, vous pouvez couvrir tous les frais ! Par exemple, les frais juridiques, les honoraires d’un notaire, les frais funéraires, les soldes de cartes de crédit, les impôts etc. 

Le saviez-vous ? Vous pouvez vérifier gratuitement si vous êtes admissible à un programme d’assurance frais funéraire. Pour cela, il vous suffit de remplir notre court formulaire. Nos spécialistes s’occupent de trouver la meilleure offre pour vous et sont là pour répondre à toutes vos questions.